L' Atelier d'écriture

de Super Daddy

© Claude Danis

Mes jeux de plume saisis au vol :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Folklore de Constantinople :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

 

depuis août 2011  

Recherche personnalisée

Accueil Atelier

Mes jeux de plume saisis au vol :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Écrivez-moi            Livre d'or 

Les techniques d'animation

Exemple de déclencheurs

Mots-valise

Une expression courante

Jeu de mot et tautogrames

Mots imposés.

Situation fascinante

Alphabet et acrostiche

Autres déclencheurs

Les enfants de Queneau

Poèmes et Haïku

Travail en groupe

Annonce d'offre d'emploi et lettre de motivation.

Lettres de rupture

Faits divers 

Accusation et plaidoirie

Le message mystérieux

Les Cartoons.

Décrire un objet ou un lieu

Un décor inquiétant: énigme

Dialogue

Novellisation

Mettre une histoire en chanson

A vous de m'en suggérer d'autres... 

Faire la synthèse d'une discussion

Textes remarqués

Le départ pour la guerre 

Un accident    L'enfant perdu

Après la mort d'une sœur 

Le rendez-vous  Fin de vie

L'adieu au marin

L'art de finir un roman 

Une conférence de Nasr Eddin

Ma belle-mère un désastre 

    Elle, c'est elle

Les enfants de Queneau

Elle est épatante

 La prière   Noël est triste

Ma première classe

La Fatwa du mollah

L'odeur du café 

La surdité / la cécité

L'informatique!

Heurts de la sortie

Lait de bébé 

Vos enfants ne sont pas vos enfants

La nouvelle carte du Tendre

Le Bourdon    La Faim

Mourir pour vous  

Jean Yann

Lavage de vitres 

6 témoignages sur 14/18

Pourquoi lire ? 

Bibliothérapie 

Le monde de MARTHEMU

The Book

Récits

Langues & Linguistes

 

Presse

Sarko

Merci de me faire part de toutes vos remarques et critiques.

Liens/ Nos Partenaires

compteur :

Google Analytic

Mes jeux de plume saisis au vol :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Folklore de Constantinople :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

 

  La ballade du point virgule.

Cette ballade fait référence à plusieurs argumentations dans le débat entre les membres de l'atelier, repris ci-après... 

La ballade  

Définition et rôle 

Références 

Exemples

Commentaires sur le poème

Le débat   

La ponctuation, n'est pas humaine ni sociétale.

 le pays point virgule

Annecdote lexicale

Je m'en branle point virgule je m'en branle

 Dans Le Monde  

 

 

La ballade du point virgule.

O funeste sort, qu’as-tu fait, pauvre ami,

Contre les écrivains, pour sombrer dans l’oubli ?

Faut-il que soit passé le temps de tout’ nuance

Pour que soit enterré celui qui fut, en France,

Le flambeau de Corneille et de La Boëtie,

De Ronsard, de Boileau, et tant d’autres ici ?

 

A toi je veux tresser les lauriers de la gloire,

De ta disparition, fai-re toute une histoire,

Afin que dans les siècles, à jamais on célèbre

Celui qui fut occis par une main funèbre.

 

Générant  la rupture sur qui l’on s’interroge,

Son couple élégant apporte et s’arroge

Le désir de poursuite que, trop frêle, on obère,

Pas pour continuer, seulement pour se distraire.

 

Ne nous enfermons pas, de grâce, derrière une porte !

Qu’adviendra-t-il de nous, justifiant de la sorte

Ceux qui, fruits de l’hymen de l’Ève hypothétique,

Unie à Jupiter, tirent une gloire chimérique,

Et traitent de moins que rien et de menu fretin

Tous ceux dont l’existence n’est pas leur gagne-pain.

D’un être abandonné, ne scellons point le sort,

Vous verrez assez tôt comme ce vieillard en sort,

Loin d’être pour vous d’une gêne outrancière,

Surgissant du néant, comme on sort de la bière,

Il pointera son nez, exigence absolue,

A l’instant où, distraite, vous ne l’attendrez plus

 

Ne heurtons pas de front, nouvelle hérésie,

Camouflet inutile à tous ceux qui le prient

Ceux qui, en ses vertus, ont une foi absolue.

Ce cri du cœur pour lui, je pousse vers les nues.

 

Amis de l’Atelier, je vous demande ainsi

De garder en réserve, lui qui a tant servi,

Celui qui, du possible maintient le champ ouvert,

Un rien, un petit signe typo supplémentaire…

               

Cloddy, le 8/05/2006      (;-))

(certains passages du poème reprennent des éléments de la discussion, dont il se veut un pastiche...)

© Claude Danis

 

L E   P O I N T - V I R G U L E 

LE POINT-VIRGULE S'EMPLOIE : 

A) POUR SÉPARER, DANS UNE PHRASE, LES PARTIES QUI SONT DÉJÀ SUBDIVISÉES PAR LA VIRGULE Ex. : "Mon travail comportera deux étapes : en premier lieu, je définirai le concept de l'angoisse; en second lieu, j'essaierai de l'illustrer par un cas vécu." 

B) POUR SÉPARER DES PROPOSITIONS DE MÊME NATURE QUI ONT UNE CERTAINE ETENDUE; Ex. : Les uns proposèrent la levée de l'assemblée; les autres insistèrent pour liquider la question sur-le-champ. 

Source : Le didacticiel  "PONCTUATION" dont l'auteur est M. Jean-Louis Lessard que je remercie beaucoup. 

Dans http://francite.net/education/cyberprof/page26.html 

Autre référence complète: fr.wikipedia.org/wiki/Point-virgule 

Haut de page

Ponctuation : virgule et point-virgule 

Comment devrait-on corriger la phrase suivante pour qu’elle ne contienne pas d’erreur de ponctuation?  

"Votre fille joue du piano, chante, danse, mon fils, lui, ne pratique que des activités sportives."

Réponse: "Votre fille joue du piano, chante, danse; mon fils, lui, ne pratique que des activités sportives."

On ne peut pas séparer les deux propositions de cette phrase par une virgule, car chacune d’elles contient déjà des virgules. On doit alors utiliser le point-virgule.

À retenir: Le point-virgule indique une pause de durée moyenne. On l’utilise pour séparer des propositions indépendantes juxtaposées et unies par le sens ou pour séparer des parties d’une phrase contenant elles-mêmes des virgules. Le point-virgule s’emploie aussi à la fin des différents éléments d’une énumération, comme, par exemple:

Les uns s’attaquaient à tout ce qui bougeait; les autres fuyaient ou se cachaient.

Les élèves devront apporter des ciseaux, du papier et des crayons pour le bricolage; un sandwich, un fruit et une boisson pour le repas.

On a réalisé les travaux suivants : démolition de quatre murs; pose des revêtements muraux; nettoyage de toute la maison. Source GUILLOTON, Noëlle et Hélène CAJOLET-LAGANIÈRE (2000).  Le français au bureau, 5e éd., Montréal, Publications Québec, 503 p., dans http://www.cce.umontreal.ca/capsules/2693.htm 

Vos commentaires ?

Sur le poème :

C'est joli comme tout. Je n'emploie le point virgule que par erreur de frappe souvent. Voilà qui me convaincrait presque. Merci. Russalka
Les points-virgule sont les petites respirations du texte. Moi, je les aime bien. CLOCLO
Je n'aime pas trop la poésie en vers d'habitude, mais là, j'avoue que tu réussis un tour de force ! Faire un poème sur une signe de  ponctuation : bravo !!! Annick.
Merci Claude pour cette ballade, je ne crois pas avoir occis ce cher point  virgule de ma main funeste comme tu le dis.  En tout cas, c'est une splendide déclaration pour ce dernier et il est vrai qu'il peut avoir son utilité. Heureusement que tu es là afin de remettre de l'ordre en tant que tiers, bon   surveillant des classes secondaires, et juguler les projectiles   typographiques envoyés du fond de la classe par l'élève Philippe et sa   complice CLOCLO.   Nadia B.
Quoi de plus ambigu qu'un point virgule ?
Quoi de plus pacifique qu'un point virgule ?
Là où la virgule relie seulement,
là où le point sépare seulement,
le point virgule fait les deux ; à la fois il sépare et il relie.
Janus de la ponctuation, il est le Dieu des portes, 

l'agent double de l'écriture... 

et sa modestie n'a d'égale que son efficacité.
Mais le point-virgule détient sans doute encore d'autres avantages ; c'est pourquoi je souhaite contribuer à cet éloge, en adhérant au comité de défense du point-virgule  ; une démarche qui s'impose. Écrivant, écrivaines, la défense de nos libertés et la santé de nos démocraties passe aussi par une ponctuation pluraliste et diversifiée.
Vive le point-virgule !     Lydia  ;-)

Pour abonder en ce sens, je propose, comme la camarade Lydia, que tous les point-virgulophiles adoptent CE LOGO (;-)) dans leur signature, au lieu du (:-)) qui n'a, on doit l'avouer, aucun caractère...

Ainsi, notre héros retrouvera-t-il un usage universel.

Cloddy   (;-))

Parmi les textes non commentés
Je fouine, je continue ma quête.
Et parfois c’est ma tasse de thé
D’en sortir un des oubliettes.

Cordialement  Papy Robert  abracadabra

Même sans en connaître les "origines", il se laisse lire avec plaisir ... ... Merci pour le partage ... ...J'ai bien aimé... Papaye

Les oubliés du coeur, ceux a la belle écriture, ceux aussi qui ont queque chose à dire................;votre texte me parait générique.......tres bien exprimé.........à relire...........WWWW.com à trouver.
Amicalement  michel1952
merci de cet hommage à la ponctuation qui rythme nos phrases.
Grâce à toi, mon ami, point virgule n'est pas mort ;
Entre le point final et peut être un "encore"
Pendant cet intervalle, moment d'hésitation....
Et c'est là qu'intervient le point de suspension....
Pardonne moi de la liberté que je prends à participer à cet hommage !  j'ai adoré le lire !!!!  +1vote pour ta belle imagination  marleyne

Vos commentaires ?

Haut de page

Bien sûr Nadia, on s'en contrefout ! c'était juste que je m'étonnais de te voir vouloir génocider la lignée des points-virgules ( dont certains tirèrent leurs gloire à servir Baudelaire), parce que tu n'en as pas l'usage; mais détends toi je ne suis pas plus sérieux que toi, je n'ai rien contre les maths non plus; et tout ça c'est de la rigolade. (d'ailleurs j'ai déjà dit quel peu de cas je faisais du point-virgule dans une réponse à la P170  - Une partie de pêche et un noyau)

Nadia B.  a écrit :    La ponctuation, Philippe n'est pas humaine ni sociétale. Tu le sais. Je l'ai humanisée pour les besoins de notre chère communication d'Atelier et avec lequel on peut jouer et en être déjoués ( du point virgule )... car il juxtapose sans lien... sinon sémantique. Sa seule réalité d'existence. D'ailleurs, un point et une virgule sauf si on en fait une transposition fantasmatique, tu les trouves cohérents à être ensemble ? Leur couple n'a rien d'élégant et de subtil même s'ils génèrent de la rupture de laquelle on s'interroge mais pas pour continuer, seulement pour se soustraire.
Donc, à part nommer mon chien point-virgule et encore ou mon canaris, je ne me sens pas dans l'attente d'un service point virgule et sûrement pas de la part d'un être humain, les gueux d'en bas comme tu le dis n'en ont rien à faire du point virgule in extenso je veux dire. 
Et si tu veux, je veux bien faire un don à l'association des points virgules inutilisés. Mais je n'éradiquerai pas les mathématiques qui ont d'abord pour fonction de donner au Nombre une place d'énumération et de prédiction, tant arithmétique que de protection humaine. sans maths, les projections de l'avenir sont aléatoires et même qu'elles sont gentilles les mathématiques, elles calculent l'aléatoire. Elles ne nuisent pas à l'âme, elles permettent leur support... ; ...et je vis tous les jours sans me prendre la tête avec des calculs impossibles par contre dès que j'en ai besoin , je m'en sers (quand je peux car je ne suis pas très calée en la matière).Même le plus matheux dès matheux ne se réveille pas tous les matins avec Archimède même s'il se lave tous les jours. Et dans l'inceste, je n'imagine pas le 1 frère, sœur, mère, père... du 8 et m'écrier quand je vois le numéro mon dieu, quelle chimère!
Philippe, tu plaisantais, n'est-ce pas, je te réponds sérieusement, je n'ai quand même pas tué quelqu'un !  Nadia, un peu tendue.

From: "philippe andre
Mais Nadia qu'adviendra-t-il de nous si l'on justifie de la sorte ceux qui du haut de leurs chaires dans de brillantes hémicycles et se croyant issus de la cuisse de Jupiter, descendant en droite ligne d'une Eve hypothétique traitent de moins que rien et de menu fretin tous ceux dont l'existence ne leur est en rien profitable?
Les gueux de la France d'en bas qui n'ont de parole que celle qu'on leur ôte; Les papyboomeurs à qui il manquera toujours quelques annuités pour partir tranquilles; les OS qui font leur boulot de point-virgule avec assiduité depuis qu'ils ont quitté la communale et qu'on remercie d'un coup de savate parce que les lituaniens n'ont pas besoin de sécurité sociale pour exercer et cumulent les fonctions de virgule, de point et de point-virgule au besoin; tous ces points-virgules au chômage qui ne trouvent plus que des contrats minables. Tu ne vois pas l'utilité du point-virgule? et bien ne t'en sers pas, qui sais si demain tu ne réviseras pas ton point de vue en constatant peut-être que l'un d'entre eux te rendrait bien service?
Un point-virgule inutilisé n'est pas d'une gêne outrancière, qu'on le laisse vaquer en paix, il ne pointera son nez qu'en cas de nécessité absolue, car il est ainsi programmer  pour ne se rendre utile que lorsqu'il ne peut qu'être là. Occupons nous plutôt d'éradiquer les mathématiques qui sont d'engeances incestueuses et n'ont d'autre fonctions que nuire à la paix de l'âme, même lorsqu'elles ne sont pas sollicitées, par le simple fait de leur existence. 

Nadia B.  a écrit : Je ne sais si pour un dimanche, ce texte vous ira, mais je n'ai justement pas beaucoup d'estime pour le point virgule, il est à la limite du supportable (chacun  ses angoisses vous me direz et vous aurez raison). Il est cependant nécessaire pour ceux qui y croient, comme une croyance religieuse. Et je n'écris pas aussi bien que Viviane, je l'ai déjà dit. C'est donc un cri du cœur, spontané, texte balle rebondissante... sur l'atelier.  Nadia

Point..;;;;""""???? barre.
Une anecdote lexicale à vous raconter, atelier 3.
Car quel imbécile ce point!
Dans ses contraintes grammaticales, il me l'a fait sale : "ma fille , tu ne joueras pas du point." "Quoi", lui répondis-je ? "Qu'est-ce qui fait qu'un point règne et se permette tant de liberté ?"
"Oh, je ne sais pas vraiment cependant, le point finit et puis tout recommence, sauf que quand cela recommence..." rebondit-il, point agile tout de même.
"Qu'est -ce qui peut si bien recommencer quand on a finit ?" surenchérissais-je dans un style teigneux. C'est vrai, d'après vous ? Amis de l'Atelier ? ( Voyez de grands A avec un point... d'interrogation... guillemets que de typo égo-centrique, métrique )"  Je vous demande donc...
Je continuerai donc mon cheminement dans la réflexivité, dans l'auto-réflexion, j'emprunte cette théorie de la connaissance qui dit que la vie est à elle-même sa propre exégèse, mouvement de l'esprit revenant sur lui-même pour prendre pleinement conscience de soi. Presque du développement de la personne, je me sens mieux. 
De cette sphère, plutôt le règne du circonflexe. Parce que qui du point virgule pourrait entrevoir une suite sans ce manifeste du circonflexe, l'accent qui chapeaute, qui couvre et qui lui donne tant à découdre ..(cliquez là sur deux tout petits points... espace fine...).
Allez, pour illustrer, on va dans les représentations. Quand Adam a dit à Eve ou suggéré dans le jardin d'Eden que le monde commençait, qu'ils pouvaient en être les initiateurs, lui a-t-il fait le "coup" du point ou même du point virgule ? parce que à ce moment là, on révise nos tablettes et on se tord les méninges sur de qui de quoi de comment on n'est venu au monde, qu'on vit .........
Si je me mets à m'en référer aussi au big bang, je fais aussi fi du point et du point virgule, je le balance, je le shoote very hard, no acceptance, no entry.
Mais doit -on s'interroger aussi linguistiquement sur notre maternelle , notre chère langue ?
Oui, on le doit mais que dans un temps. Car si on suit les règles strictement du pays du point virgule, un peu plus souple que le point on se met dans le champ du possible mais quand même du possible qui se ferme... en juxtaposition. Un petit signe typo supplémentaire.
Inventé pour marquer l'antonymie, rien de bien vaillant pour nos chères relations clavardeuses amis de l'atelier sauf si on trouve un signe d'équivalence ?
Mais lequel, je vous demande ? le clavier... afin que la relation virtuelle considérée comme opposée à l'antonymie, la synonymie, et la symétrie axiale existant entre les deux termes antonymes... aïe, aïe, aïe...
Trop compliqué le point virgule.
Je suggère que nous lui fassions seppuku-harakiri, nous n'avons pas besoin du point virgule mes amis, certains auteurs pensent même que c'est un signe superflu. Restons si vous le voulez bien bien au chaud à l'intérieur de notre intertextualité , efficacité aveugle sont-ce ces points trucs machins, trop structurels quand on veut se raconter, quand on lâche notre métafiction sentimentale.
OUT!   Nadia
**************************************
Une contrainte : le pays point virgule.
A traiter de trois manières différentes dont une poétique, l'autre sous forme de conte. Je ne suis pas sortie de l'Auberge...  j'en perds mes points de repaire!
Le pays point virgule.
Recevant cet ordre je n'ai su dans quel sens il me fallait l'entendre, point virgule ou ; ?
La juxtaposition, vue de l'intérieur, de ces deux signes de ponctuation que les règles de grammaire élémentaire interdisent de rapprocher me parut de bon augure dans son incongruité. Forcément c'était le Pays ; Je m'engageais donc sur ce paysage désespérément monotone, aussi désert que les fils électriques l'hiver peuvent être tendus sur du blanc entre deux riens.
Je respectais ces riens funambule débutante alignais consciencieuse les pleins et les déliés mais bientôt la fatigue me fit tordre la marche creuser des nids de poules déjeuner d'un pâté puis d'un autre jusqu'à la rage déborder sur la marge me perdre entre les lignes.
C'est alors que je rencontrai deux points. Comme ça : Ouverts comme des mains sur des exemples qu'il me fallait trouver :exemple : Des exemples Etc.
A court d'idée je demandais une suspension de séance en trois points précis mais ils se montrèrent si peu finauds que je sautais par dessus eux et les plantais là, drapés dans leurs exclamations indignées. Une armée de guillemets vint alors à ma rencontre entourant une citation à comparaître immédiatement au bout de la ligne d'horizon. La plume s'émoussait le trait de plus en plus épais devenait patibulaire, me valant les remarques narquoises des experts en graphes locaux plus aucun élan dans les hampes mes voyelles occluses mes M en guirlandes se reproduisaieut paresseux rhizowes illisibles en prisou petit bouhowwe allez-z-en prisou! La question la question hurla une foule de points d'interrogation Qu'on la passe à la question. 
Quoi? ces choses là existent encore ?
Je me laissais faire ce n'étaient que des points ils voulaient des détails? Je les leur offrirais. Ils m'interrogèrent aimablement, quelles étaient mes motivations profondes, mon CV, pourquoi avais-je emprunté ce chemin et sur l'ordre de qui, que cherchais-je et quoi plus... Je cherche le Pays  point virgule.
Il fallut s'entendre sur le sens du mot pays, qui peut aussi bien désigner une contrée que celui qui l'habite, et c'est cette dernière définition qui retint leur attention.
C'est alors que je vis s'avancer vers moi un signe comme une arme une sorte de navaja en clin d'œil. Il avait senti que je n'aime pas le définitif que l'horizon est ma seule destination que je ne termine jamais rien de ce que je commence que je suis l'imparfaite singulière bref il prit son élan En quelques taches d'encre sous les yeux dans les doigts et quelques bleus à l'âme je sus que j'avais rencontré le Pays poing vire gueule
Il m'a appris la modestie devant la page blanche les phrases qu'on ne sait pas finir les terres non enjambées qui n'attendent que cela l'idée qu'on laisse pendre au dessus de la table les pieds ballants humbles

172 - Dadaniet - Je m'en branle point virgule je m'en branle

Il s'agit d'un autre monde, je l'affirme. en voilà un foin pour un fétu de failles. Virgule. respiration. Point-virgule. expiration ! Point sur la
gueule ? Enfin, je veux dire. « je vous le demande. » Point d'interrogation ? Point ! Enfin, je veux dire « Pas ! » d'interrogation ? Interrogez-vous.
J'aime assez qu'on s'entretue pour des sujets si essentiels à la vie. Le point-virgule, objet de toutes les passions. Affrontements ensanglantés ; dérapages ; extinction d'amours pourtant si profondes ; ponctuation de successions ; successions ; énumérations ; globulaires ; globuleux ; horreur. des mal voyants ; malentendus, enfin, j'entends bien. Franchement je m'en branle de vos point-virgule. D'une main. De l'autre je lis Proust qui souvent s'endormait tard le soir. Marcel s'en branlait aussi. Du point-virgule. Bah. il l'a dit. Si. Si, si, je l'ai lu. D'un oeil. Enfin, il ne parlait pas du point-virgule ; il parlait de la volupté ; seul. Et les jeunes filles en pleurent encore. A l'ombre de. Point-virgule. Et j'en passe. Putain la gueule de hérisson. Hérissé, cracra comme si je m'étais couché pas propre directement en sortant de la cheminée. Sûr ! Je me suis réveillé, sûr. Crade. Comme si. comme si c'était. Qu'est-ce que je foutais
dans la cheminée ? J'en sais rien ; de temps en temps je disjoncte. Si. Si, je les brûlais, les point-virgule, comme ce con de. mais si, vous savez, ce con de mec qui écrit avec des santiagues, un mec pas trop malade, point. point de vue température ; 37,2, le matin. il a condamné le point-virgule, à mort. Djan foutre... Mééé ! Chaise illico ! A l'américaine. Létale. Non, mais là, je débloque, je le sens, un peu comme une pendule électrique un jour de grève. De loin en loin ; de proche en proche ; comme des hoquets qui te poussent, l'un poussant l'autre ; et ainsi de suite, jusqu'aux vieux jours à la con. Point-virgule. Soupir ; respiration. Mééé ! j'énumère ! J'ai le droit. C'est ça. De loin en loin tu grandis quand t'es gosse. De proche en proche, tu. tu. tu ! Tu vieillis quand t'es plus gosse et que loin s'en
faut. Merde ! Loin. Cent. Faux. Vrai. C'est vrai j'y avais pas pensé avant cette guerre de la ponctuation. Les point-virgule, lancés par paquets de douze dans la vie, ça finit par te ponctuer le dernier chapitre. Laissez-moi ! laissez-moi vivre ; laissez moi écrire. Laissez-moi, au moins jusqu'à la révolution. Debout ! Debout les point-virgule ! et pas de point final, c'est la lutte ! Messi !

J'ai toujours tenu les chimères pour un croisement du point-virgule et de la tarentule. Avez-vous vu, au printemps, un point-virgule sur le dos d'une tarentule ? Ces bestioles qui viennent vous faire chier la nuit ! Qui tombent avec vous sans fin dans les sueurs molles de cauchemars rouges. Enfin. rouges ; sanglants ! Ah, voilà ! le voilà l'homme abandonné à lui même, point sur la gueule, effondré dans une proposition relative, mal à l'aise. et quand ça vous réveille, ça vous bat la tempe. Là ! oui ! là, à gauche. Mais, bordel ! pourquoi c'est toujours à gauche que ça vous bat, la conscience ? Putain, c'est violent. C'est bientôt l'heure. L'heure de la violence. L'heure ou naissent et meurent les mots. Où, où est la chambre ?
La chambre c'est le petit monde de la ponctuation. Pour moi. Pas vous ? Ah bon. Où est la chambre ? Derrière la porte. Derrière la porte. Demain. Tout une ponctuation étrangère. De loin en loin. De très loin. J'aimais déjà les étrangères quand j'étais un petit garçon. Aragon aussi. Une coïncidence. Moi ? Moi j'adore Aragon. Encore que son tout à l'ego me déboute : je crois bien qu'il exécrait les point-virgule. Je me demande ce qu'il pense de moi. Tant pis. « Je ne me sens pas l'âme d'un faiseur de compromis ». C'est de lui.
Bah, voyez qu'on est d'accord. L'art de marier les incompatibles en quelque sorte ; tourner autour et mettre les pieds dedans ; c'est toujours le plus mal chaussé qui commence. Alors j'irai rejoindre Hervé Bazin. Pas dans la chambre : il se teint les cheveux le vieux moche. Interjection, votre Honneur ! Mais il a usé du point d'ironie ! Ironie du sport : interrogation de droite à gauche en plumant l'oiseau. C'est ça l'ironie, plumer de droite à gauche. Point d'ironie, là ! Oh, point-virgule qui tourne en moi dans la violence. Point-virgulaison qui s'assèche sous l'effet de serre. Merde. Paule, Paule ! Tu as perdu le nord, tu n'interjecte plus. tu le fais éjaculer dans la semoule. est-ce ici la chambre. Bazin ? Il ne . plus ? Suspension ! Suspendu ? carton rouge. Disqualifié, limite d'âge. Mééé ! Mais il a inventé, aussi, ce vieux nœud de vipères, le vieux génial, le point de doute ; le point de certitude ; d'acclamation ; d'autorité ; d'indignation ; d'amour. 
    Le point d'amour. C'est pas génial ?
    Point final. Dadaniet, avec ses excuses

Vos commentaires ?

Haut de page

Le point-virgule serait-il devenu obsolète ? 

L'exigence de phrases courtes et de lecture rapide aurait-elle contribué à faire disparaître ce signe de ponctuation? 

Une chose est sûre : il est de moins en moins utilisé au point qu'un mystérieux "comité de défense du point-virgule" a prétendu, le 1er avril sur le site Rue89, que l'Élysée voulait créer une commission destinée à sauver ce signe de ponctuation. Il s'agissait évidemment d'un poisson d'avril. 

Mais il est vrai que certains amoureux de la langue française se préoccupent d'en vanter les mérites. Deux correcteurs, ces gardiens de l'orthodoxie grammaticale pour la presse et l'édition, viennent de rééditer en édition de poche "La Ponctuation ou l'art d'accommoder les textes", paru en 2006. 

"Le point-virgule sert à ranger les membres d'une même phrase que l'on veut comparer ou opposer ; bien sûr, on le trouve surtout dans les longues phrases", précise Olivier Houdart, correcteur au Monde.fr et coauteur du livre avec Sylvie Prioul, son homologue au Nouvel Observateur

Inventé en Italie à la Renaissance, ce signe "a plusieurs fois changé de nom, de fonction et même de position sur la ligne avant de trouver sa place définitive au XVIIIe siècle", poursuit le spécialiste. Le petit signe semble avoir commencé une deuxième carrière en entrant dans la composition des smileys, ces mini-visages souriants que l'on trouve sur les blogs et dans les e-mails.

Olivier Razemon  -  Le Monde - 6/4/08 

Sur la grève, un point-virgule

Le débat autour de ce signe a déjà dépassé les frontières et atteint la Perfide Albion (The Guardian du 4 avril : “Une pause pour la pensée – ou une perte d’espace ? La bataille pour sauver le point-virgule”*), l’Helvétie (Le Temps du 12 avril : “Menace sur le point-virgule”) et un pays scandinave, où notre signe s’appelle le punktkomma. La chronique d’une mort annoncée continue : le “;”, s’il est rare, n’est pourtant pas menacé. Il n’est pas encore près d’”être fait cardinal en grève”*.  

Vos commentaires ?

 

Quelques textes personnels

Poèmes

Emploi du temps

Jour funeste

J'ai oublié...

Invitation au voyage

J'aime

Le Vieux lavoir

La Figale et la fourmi

La ballade du point virgule

Prose

Le temps élastique 

CopierCollerLaVie

Cloddie

Odeurs du pays perdu

Le bruit du vent  

Mon nouveau territoire

Fanfreluche

Ayayail !

Ysolde

Massacres  

Mes jeux de plume saisis au vol :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Index des auteurs cités

Tout un site sur

Amour-Humour

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Les concours

2006 - Mots imposés

Liste des prix 

Vos textes et commentaires

Prose

Chansons et poésies

"courtes mais bonnes"

Bulletin de vote

Dépouillement

Classement des textes

Distribution des prix et commentaires

Oeuvres collectives

Alphabet des planètes

Correspondances

Je t'écris d'un pays lointain

Lettre de rupture 

Livre d'or      

Liens Amis

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Amour-humour 

soseducation.org/

histoires de chats

Tout mon grenier

poudreurs d'escampette 

Le monde de MARTHEMU

rj-mignard 

au pieddumur

Échanges de liens proposé

Envoyez des Cartes virtuelles gratuites